Tache rouge sur le gland : comment reconnaître et soigner une balanite ?

Du jour au lendemain, vous avez constaté l'apparition d'une tache rouge sur votre gland. Ceci est inconfortable et très embarrassant. D'abord, vous devez savoir que cette tâche est signe d'une inflammation. On parle ainsi de balanite. Tout ça peut vous paraître étranger. Cet article vous informe sur comment reconnaître une balanite, les dispositions nécessaires pour le soigner et les soins adéquats. 

Tache rouge sur le gland : reconnaître une balanite 

Une tache rougeâtre sur le gland est très rare. Lorsqu'elle apparait, vous devez déterminer la cause réelle afin de trouver le traitement idéal. Pour ce faire, un diagnostic médical est recommandé. À cette consultation, vous saurez si la tache rouge est causée par une dermatose. Dans le cas contraire, il s'agira d'une balanite (infectieuse ou non infectieuse). La balanite non infectieuse prend également une forme discontinue de tache rouge. Elle est souvent causée par une allergie ou une irritation cutanée. La source de cette pathologie est une mauvaise hygiène, un manque d'hygiène ou aussi un excès d'hygiène. Vous pouvez vous informer davantage sur la rougeur sur la verge photo pour mieux comprendre. 
La balanite infectieuse présente le signe d'une inflammation du gland. Elle est causée par un champignon nommé candida albicans. Lors de la consultation médicale, le médecin peut révéler des pustules ou petits boutons rouges dont l'ensemble forme une tache rouge. Le diagnostic confirme donc une balanite candidosique, bien différent du psoriasis pustuleux. 

Tache rouge sur le gland : soigner une balanite

À l'issue du diagnostic et des séries d'examens nécessaires, la balanite doit être soignée. Ainsi, un traitement antifongique est souvent recommandé. Le médecin aura à vous prescrire des antibiotiques. En lieu et place d'un topique imidazole en lait, l'usage d'une crème est aussi possible pour faciliter la macération. Malheureusement, la balanite est une pathologie récidiviste, surtout lorsque votre partenaire a des mycoses vaginales.  
Pour vous soulager sur le long terme, il existe quelques précautions à suivre pour une bonne hygiène. Vous devez éviter l'utilisation des produits allergisants, agressifs et irritants pour cette partie de la peau. Optez plutôt pour les savoirs doux et surgras. Après le nettoyage, prenez aussi le temps de bien vous rincer. Au cas où votre partenaire à des mycoses, il faut un traitement spécifique pour vous deux. Ceci réduira le risque de récidives de la balanite.